les zones qui seront les plus touchées

Une façade associée à tempête Hipolito partira ce dimanche un augmentation presque générale des températures et des précipitations dans le nord-ouest, notamment en Galice, selon les prévisions de l’Agence météorologique d’État (AEMET). Concrètement, le front, initialement peu actif, apportera nébulosité abondante qui s’étendra d’ouest en est et qui laissera des précipitations dans la moitié nord-ouest, faibles, dispersées et occasionnelles en général.

En Galice, ils seront plus abondants, surtout dans sa partie occidentalee, où ils pourraient être localement forts ou persistants et accompagnés de tempêtes occasionnelles. Ainsi, La Corogne et Pontevedra seront à risque (jaune) en raison de la pluie, avec des précipitations cumulées de 50 mm en douze heures. Dans la zone méditerranéenne, la nébulosité sera moyenne à élevée et Certaines précipitations ne sont pas exclues dans les zones côtières catalanes et valenciennes.tandis que dans les îles Canaries Les nuages ​​élevés prédomineront avec des passages nuageux sur les îles occidentales et sans exclure quelques faibles précipitations, plus probables en Paume.

Ce dimanche, il y aura aussi des brumes probables et des brouillards frontaux dans la moitié nord-ouest, plus persistants dans les montagnes, ainsi que des brouillards côtiers dans le détroit et à Alborán, ainsi que de la brume aux îles Canaries, selon les prévisions Aemet, qui placent le niveau d’enneigement, avec une faible probabilité de neige faible, au-dessus de 1.800 mètres dans les montagnes centrales et les Pyrénées.

Les températures, quant à elles, augmenteront fortement et presque universellement, même perceptibles dans de vastes zones aux températures minimales.s. Aux îles Canaries, peu de changements sont attendus sur cet aspect, avec des valeurs très élevées pour la période de l’année. Dans ce contexte, Les gelées continueront à perdre en intensité et en étendueétant limité aux Pyrénées et aux dépressions du nord-est et, de manière dispersée, dans les zones du Plateau.

Enfin, on attend du vent du sud et de l’ouest sur la péninsule et les îles Baléares, avec de forts intervalles sur la côte de Galice et des îles Baléares et de très fortes rafales dans les montagnes du centre-est et du sud-est ; tandis qu’aux îles Canaries, une composante méridionale modérée est attendue.

Chaîne de tempêtes

À partir de lundi, jeLes pluies s’intensifieront et devraient être fortes et persistantes dans les zones montagneuses du versant atlantique.. La fonte des neiges dans les zones montagneuses où des chutes de neige sont tombées ces derniers jours pourrait entraîner le débordement de certaines rivières, selon le site d’information météorologique Meteored.

« Le jet polaire devrait descendre vers l’ouest de l’Europe, en interaction avec le jet subtropical. Cela entraînera un changement notable des températures et l’apparition de centres de basse pression. Tout indique que ces tempêtes se propageront sur la péninsule du sud-ouest au nord-est.« dit Víctor González, expert Meteored.

La tempête Hipólito s’affaiblira avant d’atteindre la péninsule, mais ce sera une deuxième tempête qui arrivera mardi prochain, qui « laisserait des conditions météorologiques défavorables dans une grande partie de l’Espagne jusqu’à jeudi« De plus, certains modèles suggèrent que, d’ici la fin de la semaine prochaine, cela nous affectera une troisième dépression ou front atlantique, qui pourrait laisser des précipitations et une baisse des températures.

Ainsi, à partir de lundi, un environnement beaucoup plus doux est attendu, avec une augmentation progressive de la nébulosité et de la vitesse du vent. Entre mardi et mercredi, les pluies s’intensifieront et on s’attend à ce qu’elles soient fortes et persistantes dans les zones montagneuses du versant atlantique.à. Quant au vent, il devrait souffler fort, même si pour l’instant « la profondeur et l’itinéraire de la tempête sont inconnus avec précision ».

Avec tout cela, González souligne que « Il est très probable qu’il y ait de forts dégels » dans les zones montagneuses où des chutes de neige sont survenues ces derniers jours. « Le niveau de neige dépassera 2 000 voire 3 000 mètres et, en raison des fortes pluies, ainsi que du vent, le processus de fonte s’accélérera et pourrait conduire à une augmentation du débit des rivières dans certains bassins du nord et de l’ouest », prévient-il.

IRESTE, plus connu sous le nom d'Institut de Recherche d'Enseignement Supérieur aux Techniques de L'électronique, est un média spécialisé dans le domaine de l'électronique.